Qu’est ce qu’une résistance de cigarette électronique et comment ça fonctionne

Une résistance est une composante indispensable pour toute cigarette électronique. Elle vous servira à limiter l’intensité du courant électrique dans votre e-cigarette. Pour bien utiliser cette dernière, vous devez connaître et appréhender le mode de fonctionnement de la résistance. Alors, qu’est ce qu’une résistance de cigarette électronique et comment ça fonctionne ? Éléments de réponse.

Qu’est-ce qu’une résistance de cigarette électronique ?

Encore appelée atomiseur, ou dripper ou encore coil, la résistance de cigarette électronique permet de chauffer le e-liquide pour le modifier en vapeur. Elle peut avoir plusieurs valeurs et est constituée de deux composantes importantes. Il s’agit de la fibre de coton (mèche) et d’un résistif. Ce dernier est présenté sous la forme d’un fil ou d’une bande métallique.

A découvrir également : Directive NIS, préparez-vous à la mise en conformité

L’atomiseur est capable de réduire la circulation du courant électrique fourni par la batterie de la cigarette électronique. Il se retrouve généralement au niveau du réservoir de cette dernière et se présente souvent sous la forme d’un petit cylindre métallique. Ce dernier se visse au sein du réservoir du clearomiseur de la cigarette électronique.

Le dripper est un composant qui a une durée de vie réduite. C’est pourquoi il est indispensable de le changer de façon régulière. D’ailleurs, il est possible de dévisser une résistance afin de la nettoyer.

A lire également : Comment faire pour se connecter sur Viber ?

Comment fonctionne une résistance ?

Une résistance de cigarette électronique fonctionne sur la base de ses deux composantes :

  • la fibre de coton ou la mèche
  • et le fil résistif.

Au cours de la vape, le e-liquide contenu dans le réservoir sera absorbé par la mèche. Ensuite, l’ensemble de la résistance attire le e-liquide de la fibre par capillarité. À son tour, le e-liquide va être vaporisé après avoir été fortement chauffé par le fil résistif de la résistance.

Le fil de la résistance chauffera le e-liquide à 60 °C au minimum. Sans quoi, le liquide ne pourra pas être vaporisé. Une fois vaporisé, le e-liquide se changera en vapeur, qui va remonter par la cheminée du clearomiseur pour être aspirée par le vapoteur.

Le coton d’une résistance neuve s’imbibe très lentement. Il faut souvent attendre une dizaine de minutes avant de l’utiliser lorsqu’on y introduit le liquide. Si cela n’est pas respecté, la mèche de la résistance va brûler et la résistance est bonne à changer. C’est pourquoi il est conseillé d’amorcer une résistance neuve dans le but de déclencher et d’accélérer son fonctionnement.

La valeur du matériel est reconnue en Ohm. Cette dernière est de façon inverse, proportionnelle à la performance de la cigarette électronique. Ainsi, lorsque cette valeur est faible, la performance de l’e-cigarette augmente. Une résistance de faible valeur produit beaucoup de HIT et de vapeur. Par contre, elle va consommer assez d’énergies de la batterie.

Vous êtes désormais en mesure de répondre à la question suivante : qu’est-ce qu’une résistance de cigarette électronique et comment ça fonctionne ? Sachez qu’il est conseillé de changer la résistance de sa e-cigarette toutes les 2 à 3 semaines. Ce composant va se détériorer selon votre rythme de vape et votre type de matériel. Pour garantir le bon fonctionnement de votre cigarette électronique et de sa résistance en particulier, vous devez trouver votre rythme de vape. Ainsi, vous saurez à quel moment changer la résistance de votre matériel de vape.